Tour à tour : GP des Etats-Unis 2017

Troisième épisode de Tour à tour, au pays du soleil couchant !

Nous retrouvons Gaétan Vigneron, accompagné pour l’occasion de Charles Leclerc pour suivre ce GP, qui – je crois – est le plus tardif de la saison pour nous, Européens.

Côté sport, Sainz est chaud-patate, il réussit même à se qualifier devant Hulkenberg, qui pourtant devait être le grand leader de l’écurie. Hartley est à 8 dixièmes de Kvyat mais pas dernier ceci dit… Cela deviendrait presque une habitude, Ericsson se qualifie devant Wehrlein. Hamilton peut être champion. D’après les forums, même si les qualifs ont montré l’inverse, Hartley doit plier tout le monde car le LMP1 a un niveau de ouf, et Kvyat est tout pourri. Mouais, j’y crois moyen.


Grille : Pourvu que ça frotte entre Lewis et Seb. Même si c’est quasi fini pour Seb au championnat et qu’il y a donc beaucoup moins de pression. « LADIES AND GENTLEMEN START YOUR ENGINE ». J’aime pas les américains, mais je dois avouer que ça a de la gueule comme rituel d’avant course. En revanche, je suis fan du casque d’Alonso. Le classement du championnat du monde défile, on y voit que Stroll n’est qu’à 2 points de Massa. Ce qui n’empêche pas certains de penser encore que Massa est génial et Stroll tout pourri. Le principal argument des anti-Stroll, c’est qu’il a 19 ans, et qu’il plie des caisses. Bah ouais, les enfants, il apprend. Mais je suis certain que ¾ de ces gens se touchaient le zizi à leurs 19 ans alors je ne prends pas ces avis au sérieux.

Tour de formation : Usain Bolt qui lance les voitures, hihi c’est rigoulo.

Départ : Super départ de Vettel qui chipe le leadership à Hamilton, Alonso place une superbe manœuvre à l’extérieur de Sainz, et BORDEL Ocon passe devant Raikkonen !

Tour 1 : Belle bagarre opposant Sainz et Alonso, Sainz est plus rapide dans la grande ligne droite et essaie de croiser ses trajectoires, Alonso nous sort une belle défense, comme en 2016. Vandoorne devant Hartley, appremment c’est un exploit d’après la rtbf

Tour 2 : Ricciardo est un peu limite sur son dépassement sur Bottas, les deux attaquent les S côte à côté, qu’est-ce que c’est beaaaauuuu, mais Bottas garde l’avantage. Belle défense de Kvyat à l’extérieur de Verstappen qui a déjà grapillé quelques places. Raikko reprend son bien à Ocon en se jetant à l’intérieur dans la partie sinueuse du circuit.

Tour 3 : Verstappen met Perez dans le vent, on aurait dit qu’il s’attaquait à une F2. Ricci met la pression sur Bottas. Ils sont chauds chez RBR, dommage que les qualifs restent leur point faible.

Tour 4 : Ricci se jette au premier virage, superbe, Bottas et lui sont de nouveau côte à côte dans les S, à ceci près que les positions sont inversées par rapport au tour précédent. C’est chouette de ouf, mais j’ai peur quand même. Raikkonen en profite, il revient sur les deux larrons. C’est terminé pour Hulk, Sainz va le battre donc. Ça doit lui faire bizarre, avec Palmer, il n’a jamais connu ça.

Tour 5 : 7 dixièmes de retard pour Hamilton sur Vettel, j’ai hâte de les voir se battre. JE VEUX DU SANG !!

Tour 6 : Hamilton qui passe en patron, à l’intérieur, sur Vettel, somptueux ! Magnifique lutte entre les deux prétendants au titre. Vettel tente de repasser mais en vain, le public américain exulte.

Tour 7 : Verstappen engloutit Alonso dans la ligne droite. Qu’on ne me dise pas que le moteur Honda est au niveau du Renault.

Tour 8 : Replay de la manœuvre de Magnussen sur Wehrlein au départ, Magnussen est bien là où on l’attend : Dans une autre voiture. Hamilton sur la stratégie « Plan A », Gaétan Vigneron chouine qu’on ne sait pas à quoi ça correspond, beh ouais, c’est le principe mec.

Tour 9 : Perez tente une attaque sur Massa pour la dixième place. De tellement loin au premier virage que c’était sans espoir. Au moins il a fait peur à Massa. Hééé mais Kvyat est dans le match avec ces deux lascars du coup !

Tour 10 : Alors non M. Charles Leclerc, quand Vettel tasse tout le monde jusqu’à l’accident, et que la Ferrari n’est pas fiable parce qu’on a poussé trop fort pour gagner de la perfo, ce n’est pas de la malchance, c’est la logique de la course. Mercedes a gagné parce qu’elle était meilleure, pas parce qu’elle a eu de la chance contrairement à Ferrari. Merci.

Tour 11 : On dirait qu’Ocon n’a même pas cherché à défendre sur Verstappen. Il est sixième maintenant, peut-il jouer le podium en partant P16 ? Hartley s’est arrêté depuis un moment déjà, et c’est désormais au tour de Stroll.

Tour 12 : Raikkonen attaque Ricciardo dans l’enchainement après la grande ligne droite. Il tente l’extérieur, mais Ricci le tasse et le force à aller dehors. Ricciardo s‘arrête à la fin même du tour, c’était bien la peine…

Tour 13 : Gaétan nous dit que si Verstappen a resigné, c’est parce que RBR a des garanties moteur, notamment avec Mercedes. Bah oui, on sait que Mercedes ne donne même pas ses derniers moteurs à Force India et Williams, c’est pour les donner à RBR c’est d’une logique imparable. Surtout si c’est pour « entretenir la motivation » des ptits gars de Brackley…

Tour 14 : Marrant, Gaétan appelle tous les pilotes par leur nom mais Vandoorne par son prénom. Je pense que c’est son pote de la vie.

Tour 15 : Ricciardo mange Sainz au premier virage. Sainz réalise une belle course jusqu’ici. C’est vraiment dommage pour Renault. Pour une fois qu’ils ont deux pilotes, ils n’ont qu’une voiture…

Tour 16 : Ocon et Alonso se suivent dans les stands. Alonso a un bon rythme visiblement. Esteban est malade parait-il. J’ai l’impression que les pilotes de F1 sont fort fragiles, à chaque GP, y en a un de malade. C’est fini pour Riccirado, que vont dire les complotistes qui disent qu’on fait perdre Verstappen exprès ?

Tour 17 : Vettel aux stands. Gaétan et Charles disent que Lewis va calquer sa stratégie sur celle de Vettel. Quelques secondes plus tard, Lewis annonce à son stand que ses pneus sont bien et qu’il continue. Quelle clairvoyance. Je ris.

Tour 18 : Les ingés RBR n’avaient pas l’air joisses quand Ricciardo a abandonné. On nous annonce que c’est le 3e abandon après Hulk et Wehrlein. Je n’avais même pas vu qu’il avait abandonné celui-là. En même temps, il sert à rien.

Tour 19 : Bottas aux stands. Pneus tendres comme Vettel, pour aller au bout aussi certainement.

Tour 20 : Hamilton ressort tout juste devant Vettel, c’était chaud. Il a bien failli lui faire l’undercut dites-voir.

Tour 21 : Bolt essaie de comprendre la F1. Bah oui, c’plus compliqué que de courir 100 mètres… Verstappen est en tête de course en attendant. Il a tourné 1 dixième moins vite que son meilleur tour, ses gommes sont encore en bon état visiblement. Il suffit que je le dise pour que Charles Leclerc le dise. Je pars à la recherche de micros dans mon appartement.

Tour 22 : Hamilton revient doucement sur Verstappen. Est-ce qu’il va devoir batailler pour le doubler ? Un Clinton sauvage apparait. Vous lancez pokéball.

Tour 23 : Hamilton est revenu sur Verstappen. Il l’attaque à la fin de la ligne droite, Verstappen défend bien, Lewis croise une fois, puis deux fois, et finit par passer. Belle passe d’arme.

Tour 24 : J’ai hâte de voir ce qui va se passer avec Vettel. Sainz passe Vandoorne… Euh pardon… Stoffel.

Tour 25 : Image tristement habituelle, ALONSO au ralentit « engine issue ». Ça valait largement le coup de gagner 3 chevaux vapeur… Et dire qu’il était dans les points.

Tour 26 : J’ai raté ça mais Verstappen a changé ses gommes, j’espère qu’il pourra remonter et chasser le podium. Histoire de faire peur à Raikko et Bottas. Il est loin, à 22 secondes, mais reprend du temps sur Hamilton.

Tour 27 : La légende Mika Hakkinen est parmi nous les enfants !!

Tour 28 : Verstappen reprend en moyenne une seconde et demie sur Raikkonen. Ça va Bardet… Euh, barder pardon, nous ne sommes plus sur les routes du Tour de France.

Tour 29 : Et encore une seconde de reprise sur le tour 28.

Tour 30 : Ocon fait croire à Massa qu’il va tenter l’extérieur, il croise la trajectoire, se porte à sa hauteur, mais le papy brésilien ferme bien la porte. Perez tente d’en profiter, en vain. Finalement, c’est statu quo mais c’était chaud cacao.

Tour 32 : Sainz et Kvyat sont proches des deux FI, de la 6e à la 9e place. La lutte en fin de course sera serrée.

Tour 33 : Sainz est bien revenu sur Perez qui assure à son équipe qu’il est plus rapide qu’Ocon, qu’il devrait le laisser passer, et qu’il lui rendra la position s’il ne double personne de plus. Force India refuse, et c’est logique au vu de la situation.

Tour 34 : Quel superbe dépassement de Sainz à l’extérieur sur Perez ! Il est décidément très à l’aise dans cette Renault !

Tour 35 : C’est désormais Kvyat qui attaque Perez. Il n’est pas si rapide que ça finalement, Checo. Leclerc espère que Verstappen ne rattrapera pas Raikkonen. Ha bah bravo l’objectivité des consultants. Même moi, je suis moins engagé. En attendant, Raikkonen est revenu sur Bottas.

Tour 37 : Verstappen revient fort sur Raikkonen qui est lui-même proche de Bottas qui n’est pas loin de Vettel ! Le podium semble plus que jamais possible pour Verstappen !

Tour 38 : Verstappen rentre aux stands, il va nous faire un dernier relais de haute volée ! Sa stratégie est ultra-agressive, il est désormais très loin, et le podium semble de nouveau compliqué, il va falloir enchaîner les tours qualif’, j’ai hâte de voir ça !

Tour 39 : Vettel s’arrête aussi, de manière assez surprenante. La stratégie va être cruciale pour décider de l’issue de cette course… Que vont faire Hamilton, Raikkonen, et Bottas ? Toujours est-il que Verstappen n’est que 8 dixièmes derrière Vettel, c’est bon ça !

Tour 40 : Massa est derrière Grosjean. On attend l’accrochage. Dépassement un peu désordonné avec Grosjean qui part large à cause d’un freinage trop tardif, et Massa qui peut donc passer à la réaccélération.

Tour 41 : Bottas et Raikkonen ne s’arrêtent pas, ils vont au bout. On peut penser que Vettel va les reprendre facilement, même s’il doit leur prendre 1s au tour. Verstappen semble capable de suivre le rythme et de monter sur le podium même s’il est un poil en dessous de Vettel.

Tour 42 : Raikkonen passe Bottas, dans une manœuvre assez audacieuse. Vettel continue de remonter, il a gagné 2s sur Bottas ! Qui sera sur le podium ? Trois places, cinq podiums. Ça ferait presque un bon western.

Tour 44 : Sainz en chasse d’Ocon pour la sixième place. Sainz s’est vraiment acclimaté très vite, et ça marche bien, il tire le meilleur de cette Renault. Verstappen est à 1.8 seconde de Vettel donc il tient toujours le rythme pour aller taper un podium. Bottas est à l’arrêt.

Tour 46 : Charles Leclerc invoque un Safety Car. De mieux en mieux.

Tour 47 : Dix tours à parcourir, Verstappen doit aller chercher Raikkonen (qui chouine à la radio) pour chercher ce podium, ça semble fort compliqué mais pas impossible. Vettel met un énorme coup de volant pour doubler Magnussen, on se demande bien pourquoi, son petit rituel à lui sans-doute. Un peu plus loin, Magnussen écarte la trajectoire et Ericsson tente une attaque à l’intérieur et c’est l’accrochage. Pour une fois que ce n’est pas Magnussen qui est fautif, ça fait bizarre…

Tour 48 : Ha non en fait, Magnussen semble assez fautif quand même… Sainz attaque Ocon, la passe d’arme est superbe mais Ocon garde sa position.

Tour 50 : Bottas résiste à la première attaque de Vettel. Verstappen a repris une seconde pleine sur les deux hommes !

Tour 51 : Vettel se place à l’extérieur de Bottas au premier virage, et le dépasse, c’est beau ! D’autant que Vandoorne était encore plus à l’extérieur pour les laisser passer. Verstappen très incisif sur Bottas qui défend bien. “Kimi, Seb is faster than you, Can you confirm you understood?”

Tour 52 : Verstappen trouve l’ouverture sur Bottas qui n’a pas chercher à éviter un petit contact, chaud. Bottas s’arrête même à la fin du tour, ses pneus étaient cuits, il ne cherchait qu’à faire la chicane mobile !

Tour 53 : Il reste 4 tours à Verstappen pour aller chercher Raikko ! Vettel est quant à lui probablement trop loin pour la victoire. Mais restons concentrés : 4 tours, 3 secondes, allez !

Tour 54 : 3 tours, 2 secondes pour Verstappen ! Vettel fond sur Hamilton à raison de 2s au tour. « Il va lui en manquer un peu ». Ouais, à peu près 15 tours.

Tour 55 : 2 tours, 1 seconde pour Verstappen, il va le faire !

Tour 56 : SUPERBE DEPASSEMENT DE VERSTAPPEN sur Raikkonen, dans un endroit où on ne s’y attendait pas, alors que ce dernier défendait plutôt bien. Les Italiens viennent dire qu’il a mis les 4 roues dehors pour dépasser. Mais venant de mecs qui admirent Vettel au quotidien tel un gourou, je crois que ça n’a aucune valeur. Il fallait définitivement s’appeler Verstappen pour réussir ce dépassement !

Arrivée : Hamilton salue ses mécanos n passant le drapeau à damiers, Gaétan nous dit qu’il a un problème moteur pour être au ralenti. Ça doit vraiment être handicapant au quotidien d’avoir autant de connexions qui ne se font pas… Verstappen décroche un podium aussi inattendu qu’époustouflant.  Ocon a sorti une belle défense pour conserver sa sixième place jusqu’à l’arrivée, Sainz est un solide septième pour une première avec Renault, Perez est P8, Massa est P9 et Kvyat va chercher le dernier point, belle revanche ! Hartley n’a pas eu l’ombre d’une chance, j’attends de voir l’excuse de ceux qui nous disaient que Hartley allait tordre Kvyat.

Cool room : Verstappen est pénalisé, quelle honte. Il n’est visiblement pas au courant discute avec Vettel. Raikkonen déboule alors dans la cool room, Verstappen lance simplement un “Ok, fine” avant de s’éclipser. J’attends de voir la réaction du public pour le podium…

Podium : Que de monde sur la piste pour le podium, à part Monza, je n’ai jamais vu autant de gens envahir le circuit ! Clinton remet le trophée, dans le jargon, on appelle ça un moment de gène. Mercedes est championne, et ça c’est beau.

 

Il est maintenant temps d’aller au lit, demain c’est lundi !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s