Que faire pendant l’hiver ? (1/2)

Pendant l’hiver, nous sommes tous sevrés de F1. Mais pas de panique, il y a des alternatives ! Je vous propose un petit tour d’horizon de ce qu’il y a à voir pendant l’hiver…


Formula E

Pourquoi c’est cool ?

Des monoplaces électriques, au look futuriste, avec des supers pilotes, qui se battent dans les rues des plus grandes villes du monde. Sur le papier, la FE, ça fait quand même envie. Et dans les faits, c’est tout aussi intéressant. La plupart du temps, les courses sont incertaines, et les luttes présentes à tous les niveaux de la compétition. Même au championnat, l’incertitude règne : L’année dernière, Buemi remporte 5 des 6 premières courses de la saison, survole le championnat, pour finalement… abandonner son titre à Di Grassi !

Pourquoi ça ne vaut pas la F1 ?

Bon, en réalité, tout ça n’est quand même pas le pinacle du sport auto mondial. D’abord, ces monoplaces ne sont pas si rapides que cela, même si ce n’est pas un frein au spectacle. Ensuite, ces voitures électriques font quand même un bon bruit de merde, à faire passer les V6 turbo hybrides actuels pour des chanteurs d’opéra. Enfin et surtout, la plupart des pilotes présents, s’ils sont loin d’être mauvais, étaient surtout trop faiblards pour la F1. Et la liste est longue : Buemi, Di Grassi, Piquet, JEV, Da Costa, D’ambrosio, Bird, Rosenqvist, Lynn, Filippi… Notons quand même la présence de Heidfeld et Kobayashi qui ont eu une belle carrière en catégorie reine, ainsi que Lotterer qu’on ne présente plus.

Et si je décide de suivre ça ?

Les deux premières courses à Honk Kong ont déjà eu lieu (oui, j’ai mis du temps à pondre cet article). Elles ont vu deux polemen et deux vainqueurs différents ! C’est dire si le championnat cette année sera serré. Le champion en titre et son dauphin n’ont marqué qu’un seul point à eux deux et les deux dernières écuries l’année dernière ont déjà « scoré » un podium, signe supplémentaire du resserrement des forces en présence. Quoi qu’il en soit, il ne faudra pas manquer les prochaines manches à Marrakech (13 janvier), Santiago du Chili (3 février), Mexico (3 mars), et tout le reste de la saison après la reprise de la F1 !


Trophée Andros

Pourquoi c’est cool ?

Le Trophée Andros, c’est avant tout un exutoire pour tous les pilotes français et internationaux. En plus de ceux qui participent au championnat complet, on retrouve souvent des noms connus : Heikkinen, Grosjean… Après une saison passée sous pression sur tous les circuits du monde, ces gaillards se retrouvent dans les stations de ski pendant l’hiver pour manger de la raclette, boire du vin chaud, et accessoirement faire la course. Le Trophée Andros se rapproche bien du rallycross par son format. A ceci près qu’il n’y a pas de tour joker, et que les circuits sont glacés. Les voitures utilisées sont de vrais protos des glaces : Châssis tubulaire, boite séquentielle, quatre roues motrices et directrices, 400 canassons sous le capot et – détail qui tue – petits essuie-glace sur les vitres latérales pour voir défiler la route par la portière.  Parce que oui, ça glisse. On aime aussi retrouver en support les courses Elite (courues avec les exactes mêmes voitures que les pros), Andros électrique (et son lot de guest stars), et AMV Cup (à moto, les fous).

Pourquoi ça ne vaut pas la F1 ?

D’abord, la plupart des points attribués lors d’une manche le sont lors des qualifications, ce qui enlève un peu le sel de la course. Ensuite, seulement 8 voitures participent à la course, qui est relativement courte. Et les circuits ne permettent que peu de dépassements, et à part quelques manœuvres au chausse-pied, les courses sont plutôt peu animées. Enfin, force est de constater que le plateau ne fait plus autant rêver qu’auparavant, même s’il reste assez homogène.

Et si je décide de suivre ça ?

Cette année, malheureusement, Olivier Panis n’est pas de la partie, et Jeanfi Dayraut a pris la décision de ne pas revenir (il fait du boudin après sa défaite de l’année dernière, no joke). On aura malgré tout à cœur de voir si le sympathique JB Dubourg conservera son titre au volant de la nouvelle arme du DA Racing. En face de lui, Rivière, Lagorce, Tréluyer, Stievenart voire même son frère Andréa feront tout pour le détrôner. Le premier meeting a déjà eu lieu et ne nous a pas déçu : Victoires de Dubourg et Rivière. Les autres courses auront lieu tout le mois de décembre et de janvier. Et en plus, c’est en clair sur la chaîne l’Equipe !


Race Of Champions

Pourquoi c’est cool ?

La Race of Champions, ou ROC pour les intimes, c’est le regroupement des champions majeurs du racing game mondial, sur un WE, si possible dans un stade, pour déterminer qui est le champion des champions. Au programme, courses en 1 vs 1, au volant de voitures diverses et variées. Au-delà de la compétition, la ROC, c’est l’occasion de voir tous nos pilotes préférés au même endroit, se tirant joyeusement la bourre, dans une ambiance détendue qui tranche avec le reste de l’année, le tout avec une proximité avec le public rafraichissante.

Pourquoi ça ne vaut pas la F1 ?

Justement parce que la compétition passe au second plan ! On assiste ici plus à une grosse exhibition qu’à une réelle course. Au final, c’est très sympa, mais il manque quand même ce petit frisson que l’on ressent habituellement lors d’un GP… De plus, le parcours ressemble plus à un gymkhana ou une super spéciale qu’à un véritable tracé sélectif.

Et si je décide de suivre ça ?

Auparavant tenue au mois de décembre, la ROC aura lieu cette année en Arabie Saoudite, le premier week-end de février. Peu de choses seulement sont connues, mais visiblement, Kristensen, Coulthard, Norris, Newgarden, Solberg et Montoya devraient déjà être de la partie, ce qui constitue une raison suffisante de jeter un œil à cet événement.

 

 

 

 

A bientôt pour la seconde partie de cet article !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s