Shower Thoughts #2

Retour des shower thoughts ! J’espère que ça vous plaira, et que vous ne serez pas d’accord avec moi.

Raymond, Bakkerud et les Dubourg

Il y a quelques semaines, je réfléchissais à la bonne opération que pourrait faire le team Dubourg en engageant Cyril Raymond pour la saison à venir, bonne opération qui serait réciproque d’ailleurs : Le team Dubourg aurait deux pilotes de très bon niveau, et Cyril Raymond pourrait se faire la main en supercar dans un team dont le sérieux n’est plus à démontrer, le tout sans pression. Bref, tout le monde serait content. A moins qu’Olsbergs ne fasse son grand retour en championnat du monde, auquel cas, Raymond serait certainement en tête de liste pour un volant chez les Suèdois. Mais une autre idée m’est venue en tête. Avec le retrait de Ford Hoonigan l’année prochaine, Bakkerud se retrouve sans volant, et ce dernier a même été invité chez Dubourg pour une manche du Trophée Andros. D’ailleurs, une autre question se pose : Que vont devenir les Focus Hoonigan ? JB Dubourg et Andreas Bakkerud, sur des Focus M-Sport du DA Racing, ça aurait de la gueule non ?


Alonso et Toyota, amants maudits

Ce n’est plus un secret pour personne : Alonso souhaite courir aux 24H du Mans, et même les remporter. Et la seule équipe d’usine qui sera présente au Mans cette année sera… Toyota, qui court après son premier succès depuis plus de 30 ans et 20 participations. Plusieurs fois en position de s’imposer pourtant, Toyota a fait preuve d’une malchance incroyable à plusieurs reprises, l’image la plus forte restant l’abandon de la N°5 à 3 minutes de la fin en 2016. Certains osent même parler de malédiction. Pour Alonso, finalement, la problématique est la même. Depuis 2006, aucun titre pour ce pilote qui est malgré cela considéré comme un des meilleurs de la grille. Passé à un cheveu de la timbale en 2007, 2010 et 2012, meilleur pilote sur la deuxième moitié de saison 2008, deuxième du championnat en 2013, et des coups d’éclat réguliers durant ces 10 dernières années, Alonso n’arrive pourtant pas à débloquer son compteur. Pourtant, sur le papier, ses choix d’équipes semblaient bons. D’abord McLaren Mercedes qui faisait office d’épouvantail en 2007, puis un retour chez Renault qui lui avait offert ses premiers titres en 2008 et 2009, suivi d’un passage de 5 ans chez Ferrari avant de rejoindre une association pourtant mythique, McLaren Honda pendant 3 ans, le potentiel de titre semblait pourtant haut. Mais voilà, quand ça veut pas, ça veut pas. Comme Toyota en fait. Et si en s’alliant, les deux parties conjuraient le mauvais sort ?


Kvyat, Hartley et Gasly

A en lire les forums spécialisés, le départ de Kvyat de Toro Rosso était plus que mérité, et on allait voir l’excellent niveau du WEC avec Hartley et l’excellent niveau de la Super Formula et du GP2 avec Gasly. Il n’en a rien été. Considérons le bilan comptable entre le début d’instabilité chez STR et la fin de saison. Kvyat a marqué 1 point lors d’un GP où il a été rappelé tel un vaillant bouche-trou que l’on appelle à sa table à la cantine du collège pour éviter de se retrouver en face de Kévin aka Postillon. Nos deux futures stars ont quant à elle marqué… 0 points sur 6 GP. Sans appel donc. Je doute sérieusement du potentiel des pilotes STR, et pour moi, plus que le résultat d’un duel certes un peu déséquilibré, ce qui est important ici est la crise des pilotes chez STR. Plus un seul grand pilote en devenir dans la filière, alors on pioche où on peut… L’un placé en Super Formula après une saison en GP2 victorieuse mais peu flamboyante, l’autre rappelé après avoir été remercié il y a plusieurs années. On a vu mieux et plus convaincu comme choix.


Halo, halo, halo, how low

[A chanter avec la voix de Kurt Cobain, bien entendu]

Alors oui, on a compris, le halo, c’est moche. Moi non plus je ne suis pas fan du look de ce halo. Mais d’abord il permettra de meilleures conditions de sécurité pour les pilotes (même si je reste convaincu que l’aeroscreen présenté par Red Bull était plus efficace), et surtout, il sera introduit de toute manière, donc il est totalement inutile de chouiner. Je crois que les gens qui viennent nous gonfler avec ces histoires de halo m’irritent encore plus que le halo lui-même. Non, je ne le crois pas, j’en suis sûr et certain en fait. D’ailleurs, ces gens-là sont les mêmes qui pleuraient que la F1 était morte lors du passage des V10 aux V8. Puis lors du passage aux nouvelles règles aéro en 2009. Puis lors de l’introduction du DRS. Puis lors de l’introduction du KERS obligatoire. Puis lors de l’introduction des V6. Et ils sont de nouveau ici pour râler que la F1 est morte. Alors s’il vous plait, mesdames, messieurs, si vous me lisez, fermez-la. Merci.


Super Sunday

Cela fait quelques années que certains utilisent l’expression de Super Sunday pour parler du dimanche durant lequel se courent le GP de Monaco et les 500 Miles d’Indianapolis. Il faut bien avouer qu’il a de la gueule ce dimanche, pour nous, amateurs de sport auto. J’aime tellement ce concept de Super Sunday que je suis pour qu’on l’utilise plus souvent. Aussi je vous annonce le premier Super Sunday de l’année en cette fin de semaine (on pourrait presque parler de Super Week-End, mais l’allitération marche moins bien, m’voyez). Rallye de Monte Carlo, 24H de Daytona (avec Alonso et un nouveau casque magnifique), Enduro du Touquet (Enduropale si on veut être précis) et bien sûr Trophée Andros : ça va poutrer du concombre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s